Semaine 31 – Caucase Nord – la vraie vie!

Suivez nos aventures en recevant notre newsletter toutes les semaines, inscrivez-vous en cliquant ici puis renseignez votre nom et email.

Savourant la vie à Tbilissi même s’il y fait lourd et chaud, sans subir les chaleurs européennes, nous trépignons cependant de découvrir les montagnes du Caucase et sa flore…Par où commencer? Nous décidons de contacter le service des guides géorgiens qui nous recommande immédiatement une guide géorgienne, parlant le français. Lika (lien sur sa page Facebook), attentive à notre souhait de découvrir la flore, nous concocte un huit jours d’aperçus du Caucase Nord.

Nous partirons à la découverte de la Touchétie, puis nous rendrons dans la région de Kazbégui, en passant par la petite ville de Telavi. Lika, guide culturelle et de moyenne montagne, connaît parfaitement l’histoire et la culture de son pays qu’elle nous partage avec fierté. Mamouka, chauffeur professionnel indispensable pour circuler sur des routes cabossées et vertigineuses, nous conduit…et apporte avec son réseau de connaissances immense de la joie et de l’authenticité à ce voyage. Il connaît tout le monde et saisit toutes les occasions pour nous faire rencontrer ses amis.

Huit jours passionnants, de découverte humaine, de lieux grandioses, d’une flore riche, d’une réalité qui parfois nous dépasse, nous subjugue souvent.

La Touchétie est notre coup de cœur de cette première découverte du Caucase. Patrimoine mondiale de l’UNESCO, la route n’est pourtant pas commode pour y accéder. Entre 6 et 8 heures pour parcourir 100 kilomètres de montée sur une route en terre, cabossée, accessible en 4X4 uniquement en été. Les habitants sont reliés au monde par hélicoptère en hiver. Nous sommes contents de déroger à notre principe de déplacement à vélo….Nous avons croisé un couple en bicyclette…plus de 4 jours pour faire la montée de 100km sur une piste vertigineuse défoncée, sous un soleil de plomb et un halo de poussière incessant soulevé par les voitures…Bravo à eux…

Durant quatre jours, nous découvrirons la vie Touchètes à pied et à cheval, au milieu d’une nature grandiose parsemée de chevaux, moutons, vaches et chiens bergers du Caucase.

Nous rencontrerons Irakli, maître cavalier, ami de Mamouka, qui nous emmènera une journée complète à cheval, accompagné d’une horde de chevaux Touchines. Nous le recommandons à toute personne amoureuse des ballades à cheval authentiques! ((Lire notre brève: Caucase, le Parc National de Touchéti).

Après ces quelques jours incroyables, qui donnent une irrésistible envie d’y revenir pour un trek à cheval d’une ou deux semaines, nous reprenons la route pour nous rendre à quelques vallées de là, dans la région de Kazbegui. Il faut donc descendre pour remonter. Après à nouveau de longues heures de descente, Lika nous propose de nous arrêter dans domaine viticole en biodynamique à la découverte d’un domaine (lire notre brève: Caucase – Le vin). Après une nuit dans la plaine, dans une chaleur harassante, et un petit déjeuner incroyable fait maison (comme dans toutes les auberges géorgiennes) nous décidons de parcourir une quarantaine de kilomètres à vélo…La montée reprend très vite. Mamouka et Lika viennent nous reprendre pour affronter 150 kilomètres surchargés en camions, attendant pour passer la frontière russe. Nous atteignons enfin Stefantsminda, chef lieu de la région de Kazbegui. Notre petite Guest house, soigneusement choisie par Lika, donne sur le Kazbeck, montagne majestueuse et volcan endormi, culminant à 5054 mètres

La région de Kazbegi est le paradis des randonneurs (lire notre brève: autour du Mont Kazbek), des amateurs de flore comme nous (lire notre brève: Caucase VERT tigineux) ou pour les pressés (lire notre brève: pour les pressés, les coups de coeur des plantes caucasiennes), pour les curieux d’étrangetés géo-biologiques et pour les intrigués de la religion orthodoxe (lire notre brève: Père Jean nous offre la soupe).

Le soir, dorlotés chez Kety, cuisinière hors paire, la meilleure de toute la région nous dit-on, nous discutons plantes. Une passionnée grande utilisatrice dans sa cuisine…Elle nous offre en retour quelques recettes qui nous épatent…notamment une confiture d’argousier délicieuse…qu’elle ne cuit pas, ce qui supprimerait leur teneur en vitamines C…Le sucre suffit à conserver le nectar. Kety nous fait goûter des noix vertes confites et conservées dans un sirop…Epatant! A moi de retrouver la recette, de nombreuses manipulations pendant 7 jours pour obtenir cette confiserie exquise.

Kety: cuisinière, hôtesse d’un Guest House remarquable, représente une famille très impliquée dans le tourisme de la région. Son mari assure la sécurité de la station de Gauderi, son fils aîné est guide, sa belle fille Nata est guide à Mestia, son fils cadet Lukas est skieur dans l’équipe de Géorgie et connaît mieux que nous les stations de ski du Nord de l’Europe dans lesquelles il s’entraîne. Mariam guide de passage, amie proche de la famille, nous a conseillé de multiples ballades.

Nous partageons le repas avec une jeune guide, Mariam et son chauffeur. C’est une skieuse professionnelle l’hiver, guide de randonnée l’été (Page facebook de mariam ici). Sans filtre, nous partageons nos impressions sur le pays. Elle nous parle elle aussi des belles régions à visiter. Nous devons absolument aller à la découverte de Svaneti! Ce sera notre prochaine destination! Séduit par ces derniers jours en montagne, par la flore, les gens, nous décidons de rester une semaine ou deux de plus en Géorgie. Nous ferons peut être l’impasse sur l’Arménie…Le luxe de ce voyage est le temps à notre disposition et l’absence de planification fine. Nous allons là où notre cœur nous invite.

Pour nous rendre à Svaneti, nous devrons repasser par Tbilissi..

Nous quittons Lika et Mamouka à la gare de Tbilissi …Nous les remercions ici pour leur gentillesse, leur disponibilité, leur débrouillardise, leur bonne humeur! Ils nous ont donné un aperçu grandiose de leur pays! D’une partie du Caucase, où tout semble possible! (lire notre brève: Caucase – tout est possible)

MERCI à Lika et Mamouka pour cette découverte inoubliable du Caucase nord!!

Nous partirons pour Svaneti le lendemain en train qui nous ramènera dans la région au nord-ouest de Batoumi. Nous contactons notre logeuse Tamar à Tbilissi pour y passer la nuit. Son hôtel est complet. Elle nous propose de nous louer un appartement à côté du sien! Elle nous y accueille avec glaces, fruits, café turc et vin! Nous expérimenterons de « dormir dans une grande tour à Tbilissi ». Il fait frais, la vue est imprenable et Philippe est invité à jouer quelques notes de Piano chez Tamar, qui loge à côté, avec ses enfants et son mari! Nous repartons le lendemain avec un nos habits lavés et heureux d’aller en train découvrir la Svanétie..

2 réponses

  1. Difficile de trouver des mots tellement c'est beau et bien fait : "passionnant... deux coeurs à vélo... à chaque jour son émotion... skotchant.....". Bravo et merci de me faire voyager par procuration
    • Cecile Ehrensperger dit:
      Bonjour Roland, fidèle lecteur!!merci pour ton commentaire et nous sommes heureux de te faire voyager!très chaleureusement,

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.