Un citron sinon rien!!

Suivez nos aventures en recevant notre newsletter toutes les semaines, inscrivez-vous en cliquant ici puis renseignez votre nom et email.

4 février 2022 – Amalereja – Visite du domaine de Vera Padua et João Rosado

Une belle découverte que celle de ces deux ingénieurs qui ont décidé en 2010 de se rapprocher de la terre en investissant dans un domaine de 13 hectares dont 9 en oliviers bios. L’aventure a démarré par des cultures de plantes aromatiques, vite oubliées par manque de main d’œuvre à disposition pour les récoltes. Le couple s’est tourné alors vers la culture de citrus destinés à la gastronomie. Approche moins gourmande en main d’œuvre et infrastructures de tri et conditionnement.

Les commandes sont passées par téléphones aux grands chefs de restaurants renommés du Nord de l’Europe ainsi qu’à certains grossistes, l’expédition s’effectue dans la foulée de la récolte , sans stockage, via un transporteur international qui les achemine à destination en moins de 5 jours. La passion des citrus se décline sur une parcelle de 2 hectares en pense douce s’achevant sur un étang creusé dans le schiste (40m X20mX 6m de profondeur), permettant de stocker l’eau d’une source, le tout étant mis sous pression pour irriguer les cents variétés de citrus et arbres. pour réduire l’évapotranspiration, le sol est couvert de bâches plastiques noires recouvertes elles-mêmes de graviers blancs renvoyant les rayons du soleil. Au début du projet, les arbres étaient largement séparés les uns des autres, désormais , les nouvelles lignes sont plus resserrées afin de concentrer les cultures et limiter l’impact du soleil sur le sol. Des essais de plantations en rang pour les petites espèces , sans bâches mais toujours en irrigation goutte-à-goutte sont mis en route depuis 12 mois. La gestion de l’eau est une des plus grosse problématique, après celle des maladies qui sont peu importantes sous l’effet des records de chaleur enregistré par la commune d’Amalereja, connue pour être la plus chaude de l’année, ce qui la préserve de certaines mouches, notamment de la célèbre dévastatrice Ceratitis capitata. Les citrons sont traités une fois par an contre le champignon Phytophtora, bien connus des viticulteurs. les fertilisants sont issus de l’industrie, les essais de fumier de cheval propageant le phytophtora ayant étés rapidement abandonnés.

Vera et João collectionnent les différents cultivars issus du monde entier, via un réseau de connaissances et de professionnels. De nombreuses variétés sont greffées sur des porte-greffes Citrus aurantium ‘Myrtifolia microphylla, une variété à croissance lente, ultra résistante et très productive.

Petit tour de piste des plus beaux spécimens du domaine.

3 réponses

  1. philippe dufaux dit:
    ça donne trop envie de goûter a tout !!!
  2. ehrensperger monique dit:
    je viens de semer des calamondins que j'ai ramené de Sao Miguel ,3 pousses pointent leur nez .J'aurais bien aimé avoir quelques graines de ces merveilles de ce beau jardin .La main de Bouddha est magnifique . Notre petit kumquat de 3 ans est chargé ,je vais essayer de les confire. Belle balade que vous avez fait au Portugal ,
    • Cecile Ehrensperger dit:
      Vera nous a dit qu'il était difficile de créer l'arbre en partant de la graine. Elle préfère les greffes. J'ai quelques graines de l'arbre à greffe que je te mettrai de côté. Pour rapporter quelques greffes, alors un petit voyage à Almareja s'impose! Si non, tu voudrais lui écrire?

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.