Plantes de la semaine 4

Suivez nos aventures en recevant notre newsletter toutes les semaines, inscrivez-vous en cliquant ici puis renseignez votre nom et email.

4 février 2022 – Alentejo – vu pour vous sur le bord des routes

Nous avons surtout pris en photo les premières fleurs aperçues, les producteurs nous rassurent en nous disant que la saison à environ 15 jours d’avance, notamment pour la floraison des premiers amandiers.

Nous l’avions déjà vue défleurie à Ibiza en mai 2021, défleurie début janvier au sortir de Lisbonne, maintenant que les températures sont supérieures à 15°c en milieu de journée, la voilà en fleur, la belle asphodèle ramifiée, Asphodelus ramosus

Les asphodèles sont des plantes vivaces monocotylédones de la famille des liliacées, prédilection pour les sols calcaires, on en trouve des sous-espèces en France dans les Cévennes et Pyrénées, appelée poireau du diable, utilisé dans l’antiquité pour fleurir la tombe des morts. Source Wikipédia.

Premières fleurs de ciste ladanifère, Cistus ladanifer, utilisé en parfumerie, buisson de 50cm à 2m de haut selon les endroits, souvent avec des fleurs poussiéreuses.

Appelé aussi ciste à gomme, se distingue du ciste de Montpelier par des taches rouges à la base des pétales, par son calice à trois sépales et par sa taille plus grande. Ses feuilles produisent une gomme (le labdanum ou ladanum) . il est appelé « jara » en Espagne. Il est présent en France, par exemple dans les Maures et l’Estérel, nous l’avons aussi vu à Ibiza à 2 mètre de son cousin le ciste de Montpelier. Source Wikipédia.

Nous connaissons la silène enflée , fleurs de nos prés, voici également les premières floraisons de silènes colorées, Silene colorata.

Famille des caryophyllacées (les œillets – gypsophile), poussent dans les endroits secs.

Pas de propriété médicinale décelée à ce jour.

Les scientifiques auraient pu l’appeler iris acaule – sans tige, mais il a été répertorié sous Iris xiphium, identifié par Linné en 1753, on n’est pas les premiers! Appelé Iris d’Espagne, fleur proche du siberica , mais sans la tige… et surtout résistant à la sécheresse contrairement à son homologue sibérien – c’est beau l’adaptabilité des plantes! Hybridé, vous le trouvez aussi chez les fleuristes espagnols en jaune!

Vu sur les remparts d’Elvas, le trèfle Oxalis pes-caprae, il y en a dans toutes les ruines et tous les champs plutôt acides, Oxalis pied de chèvre, Oxalis des Bermudes

En passant du côté de Rosario, un cultivar brésilien qui nous a tapé dans l’œil, on a hésité entre une bignone, un chèvre feuille et finalement c’est une Liane aurore, Pyrostegia venusta, un classique du Brésil, de la famille des bignone, identifié par le biologiste tchèque Presl en 1865.

Vipérine à feuille de plantain Echium plantagineum

Lupin Lupinus angustifolium

Verveine argentine (Aloysia polystachya), vue chez Vera Padua le 4 février 2022 à Amareleja, plante vivace , ici la plante n’a pas été rabattue et se présente telle quelle au sorti de l’hiver, selon Vera , elle possèderait les mêmes vertus qu’Aloysia citriodora – verveine citronnée et devrait passer l’hiver chez nous en gelant pour ses parties aériennes. A tester……….. Les pépinières du Grès à Orange 84000-Fr-Vaucluse (145 plantes médicinales au catalogue)

Lavande papillon (Lavenda stoechas) vue sur la route de Barrancos, en fleur un 5 février 2022 sur un talus archi-sec – quand je pense que nous avons peur de sa rusticité , pour toutes celles plantées à Mollens en remplacement des buis (Buxus subfructicosa)

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.